Logo ENAP
Connexion

Lab 1 : Attraction des jeunes

Consulter le rapport complet.

Consulter la présentation du laboratoire.

Voir les membres de l'équipe.
La fonction publique québécoise est confrontée aux grands bouleversements du marché du travail : pénurie de main-d’oeuvre, vieillissement de la population et départs massifs à la retraite. C’est dans ce contexte que le secrétaire général du gouvernement et greffier du Conseil exécutif, M. Yves Ouellet, a mandaté le Laboratoire public d’innovation (LAPUI) pour réfléchir à la problématique de l’attraction, de l’intégration et de la fidélisation des jeunes dans la fonction publique québécoise.

Pour circonscrire adéquatement le sujet, l’équipe LAPUI a décidé de focaliser ses travaux uniquement sur l’attraction des jeunes de la 5e secondaire jusqu’à la fin du collégial. En effet, étudier la question de l’attractivité de la fonction publique permet de franchir une première étape qui ouvrira la voie à de futurs travaux sur l’intégration et la fidélisation des jeunes dans l’appareil gouvernemental. Par ailleurs, les étudiants du collégial et les finissants du secondaire ont généralement amorcé leurs réflexions sur les perspectives professionnelles qui s’offrent à eux, ce qui les rend plus réceptifs et intéressés aux possibilités de carrière du gouvernement.

Ainsi, après un an de travaux et de consultations menées auprès de jeunes de niveau collégial et d’intervenants du gouvernement du Québec, l’équipe présente la stratégie ATIR, dont l’objectif est d’attirer les jeunes de la 5e secondaire à la fin du collégial dans la fonction publique québécoise.

Cette proposition se décline en quatre axes :
  • Axe 1 : Attractivité de l’image – Créer une image de marque forte pour améliorer la perception de la fonction publique auprès des jeunes et offrir une plus grande visibilité aux différentes initiatives.
  • Axe 2 : Travail de terrain – Organiser des activités d’information en personne, dans les environnements d’apprentissage et d’orientation professionnelle, pour susciter l’intérêt des étudiants envers la fonction publique et les rejoindre aux moments déterminants de leur cheminement scolaire.
  • Axe 3 : Internet et médias sociaux – Utiliser les plateformes virtuelles et les réseaux sociaux de manière à rejoindre les jeunes en dehors des lieux physiques, avec les outils qu’ils privilégient, pour soutenir et compléter les rencontres en personne.
  • Axe 4 : Réseau de l’éducation - Mettre de l’avant des initiatives inédites avec la collaboration du réseau de l’éducation, en plus d’optimiser les ressources existantes, pour assurer une intervention de proximité avec la clientèle cible.
Sur le plan de la mise en oeuvre, la coordination du déploiement de la stratégie ATIR serait confiée au SCT. Afin de le soutenir dans le choix des mesures prioritaires et la planification de leur déploiement, une structure de gouvernance serait mise en place et comprendrait des comités de niveaux stratégique, tactique et opérationnel qui guideraient la réalisation de ce mandat.

Finalement, selon l’analyse réalisée par l’équipe, la stratégie ATIR pourrait être principalement financée à même les budgets déjà octroyés à d’autres initiatives gouvernementales, dont la Stratégie de gestion des ressources humaines et la Stratégie de transformation numérique gouvernementale.